Contexte de création de l’art Internet

Galerie en ligne

Comme dans plusieurs domaines, l’internet a aussi provoqué quelques changements dans le domaine de l’art. Cette conversion qui est plus ou moins positive à l’art commence en 1994, l’année où la première application graphique de navigation voit le jour. Depuis, l’évolution de l’art n’a pas cessé d’étonner le monde.

Le début de la cyberculture

Avant l’exposition de l’art sur la grande toile, les salles d’expositions, les musées, les centres culturels et artistiques représentaient les seuls endroits où il était possible d’admirer l’art. Lorsque vient l’apparition de la cyberculture, non seulement, ce domaine devient accessible à tous ceux qui avaient accès à internet, mais en sus, la définition de l’art a subi quelques modifications. Grâce à la conception de MOSAIC qui est ensuite devenu Netscape, la diffusion des images, des tableaux, des peintures sur internet était devenue possible. Par la même occasion, le monde commence à mettre en avant de nouveaux arts. Parfois même, un grand nombre de ces nouvelles créations sont devenues des formes d’art spécifiques à internet. Avec ce changement, en plus d’être un moyen de diffusion de l’art, le net s’est aussi transformé en une nouvelle zone où il était possible de faire part d’une nouvelle expression artistique.

Internet : un moyen à part de développer l’art

Grâce à internet, l’art ne cesse de se développer. Considérées comme étant un espace vierge à découvrir, de plus en plus de personnes, qui ne sont forcément pas encore des artistes renommées, tentent de créer leurs propres arts à eux. Si aujourd’hui, leurs œuvres ne se retrouvent pas encore en tête d’affiche des musées et des galeries renommées, sur internet, pour leurs admirateurs, ces « créations » sont déjà des « arts ». S’il y a quelques années de cela, personne n’avait encore pensé aux arts sur internet, aujourd’hui, des centres culturels comme le musée Guggenheim situé à New York souhaitent mettre en avant ces collections. Pour cela, la galerie regroupe les oeuvres dans un programme de conquête d’œuvres virtuelles. Ici, l’objectif est tout simplement de donner plus de place aux épatants arts du web qui ne sont pas assez encouragés par les plus grands organismes qui s’occupent de l’art.

Un art gratuit pour tout le monde

Jusqu’ici, l’art du web est gratuitement accessible à tout le monde. L’avantage c’est qu’il permet aux amateurs d’art de profiter d’œuvres uniques, et tout cela, dans une diversité indéfinissable. Avec la cyberculture, les passionnés d’art peuvent à la fois profiter de l’art dit « conventionnel » et « non conventionnel ».