Art : l’immersion dans les œuvres numériques a le vent en poupe

Publié le : 04 mai 20217 mins de lecture

L’avènement du numérique a changé la vie de tout le monde. Étant donné qu’il a rapidement intégré presque en même temps la quasi-totalité des secteurs, il a réussi à changer la façon de voir les choses. Dans cette optique, la popularité croissante de la réalité augmentée a donné naissance à des musées et des galeries d’art en ligne. Par la même occasion, la démocratisation de l’exposition artistique immersive est une preuve concrète à l’invasion de la technologie numérique dans le monde artistique.

Focus sur l’explosion de l’art immersif

Avant tout, outre les modes de produire et de se communiquer qui sont les plus concernés par cette innovation, le monde de l’art a été touché par la technologie numérique et le web 2.0. En effet, l’art numérique est en plein essor depuis ces dernières années. Il affiche un concept plutôt contrasté avec celui des beaux-arts. Ces derniers qui consistent entre autres à créer et mettre en valeur des objets classiques et manufacturés. Parmi ces derniers se trouvent par exemple les peintures. Les sculptures ne sont pas également moins intéressantes. Bien au contraire, l’art immersif suscite beaucoup l’intérêt et la curiosité de la génération hyper connectée. Sachant qu’il ne serait plus possible de retourner à l’époque pendant laquelle le progrès technologique et informatique n’a pas encore atteint son apogée, faire révolutionner les pratiques artistiques n’est pas finalement une mauvaise idée. Au même titre que toutes les activités humaines, l’art n’a pas pu résister à la révolution numérique, à tel point qu’il a peut-être besoin de reconsidérer sa façon d’être. Et il semblerait que les acteurs du secteur l’ont bien compris. En effet, la dématérialisation des supports, l’intégration de la virtualité et de la transversalité, la démultiplication des sources, etc. Bref, toutes ces nouvelles technologies commencent à trouver leur utilité dans les beaux-arts en ligne depuis quelques années maintenant. À ce propos, il faut se préparer puisque ce n’est que le début.

Dans le même thème : Quelles sont les prochaines expositions immersives à L'Atelier des Lumières à Paris ?

Quand l’art classique devient un art interactif

Contrairement à l’art traditionnel, les arts numériques ont une particularité propre à eux. Cela concerne plus précisément l’interactivité. Alors que les arts classiques des Beaux-Arts restaient statiques, les œuvres numériques concernent d’autres sens. À vrai dire, les arts classiques sont joliment exposés dans des vitrines et sont destinés aux regards contemplatifs des visiteurs. Mais les œuvres numériques privilégient d’autres sens. Au fait, la possibilité de les toucher est un atout à ne pas négliger. Dans sa version interactive, l’art numérique impulse chez les visiteurs une nouvelle attitude, et pas seulement passive ou appropriative. C’est qui explique d’ailleurs l’engouement des amateurs d’art moderne et contemporain vis-à-vis de cette nouvelle façon de découvrir les objets d’art. Au sens strict du terme, les œuvres d’arts numériques sont à la source d’une vraie interaction, ce qui sollicite un mouvement de l’œuvre vers le spectateur et vice versa. À noter que l’interaction en question peut se décliner en fonction des modalités, mais aussi des dispositifs que l’on met en place. À l’ère d’une génération algorithme, cette pratique est en plein boom.

Les interfaces ultrasons, une vraie innovation de l’art numérique

Si l’exposition artistique immersive connaît un vrai essor aujourd’hui, merci à la technologie ultrasons. En effet, les passionnés d’arts ont un rêve secret en commun lors des visites dans des galeries d’art et des musées : c’est de toucher à ces petites merveilles. Bien sûr, cela n’est pas possible. Mais, aujourd’hui, les choses ont évolué, cette possibilité de satisfaire le sens de toucher est une vraie révolution de ce domaine. Au fait, l’université de Bristol, en collaboration avec le start-up UltraHaptic a rendu cela possible en développant une interface à ultrasons. Ce système consiste à perturber les molécules de l’air afin que les visiteurs puissent toucher des objets d’art dans leur version 3 D. La sensation est exactement comme toucher le produit en vrai. Ce qui est permet d’augmenter encore la curiosité des visiteurs concernant cette technologie.

Les musées de l’art volé

Les personnes animées par une double passion, pour les technologies nouvelles et les objets d’art seront particulièrement ravis de l’existence des musées de l’art volé. Toujours dans le même concept de l’exposition artistique immersive, cette innovation consiste à faire des visites des musées à 100 % virtuels. Pour cela, on se sert d’un casque spécifiquement conçu à cet effet pour pouvoir s’adonner au plaisir de découvrir. Effectivement, ce concept consiste à permettre aux visiteurs virtuels de découvrir des objets d’art perdus ou volés. Et le top dans tout cela, c’est la présence des guides dont le guidage se fait également intégralement en virtuel. Un peu comme dans les musées physiques, les visiteurs auront exactement les mêmes sensations. Grâce à cette révolution, les passionnés pourront très bientôt redécouvrir des objets d’art et des trésors quasiment oubliés. Tout cela, tout en restant en sécurité et loin de la pandémie dans le confort de son domicile.

Plan du site